Ashour de Patrice Dumas

Patrice Dumas_AshourPatrice Dumas est un auteur autoédité qui a déjà été mis à l’honneur sur Cannibalecteur. En effet, j’ai déjà eu la chance de lire les trois premiers tomes de sa série policière « M. & Mac » : « Lola », « L’étrange confession de Sterling B. » et « Mille ans… ».

J’aime la plume de Patrice qui est à la fois précise et rythmée. J’aime aussi ses personnages qui sont drôles et attachants.

Ces derniers temps, j’avais envie de découvrir un autre rayon de cet auteur et je me suis tournée vers l’une de ses littératures plus classiques.

Dans cet article, je vous présenterai « Ashour » de Patrice Dumas.

Ashour de Patrice Dumas : un résumé de l’histoire

« Nous entrâmes dans la ville par un dédale de ruelles bordées de maisons blanches aux portes et aux volets uniformément peints en bleu, agrémentées de plantes vertes et de fers forgés ; des placettes bordées de jardins fleuris enjolivaient les abords des puits. »

Suite à la convalescence de son photographe et partenaire de reportages, Thornhill, journaliste aguerri, se retrouve sur des missions temporaires qui vont le faire voyager à travers l’histoire.

En effet, il découvrira les récits de Louis et d’Armand qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale. Ensuite, il partira à la conquête d’Ashour, un ancien territoire français, grâce à un récit datant du 17ème siècle, écrit par Henri de Lagnac, un des aïeux d’Armand. Puis, il retournera sur ce territoire avec Amédée, un français habitant à Venise.

« Ashour », c’est l’histoire de plusieurs vies et de plusieurs époques.

 

Ashour de Patrice Dumas : mon avis sur le livre

J’ai une fois de plus été séduite par la qualité du récit de Patrice Dumas. Avec « Ashour », nous découvrons plusieurs biographies et lieux. Nous nous baladons en France, sous l’occupation allemande. Nous visitons Ashour lors d’un séjour à Venise.

Ce roman est une véritable promenade historique dont les descriptions sont relatées avec brio. Je suppose que le travail de l’auteur pour nous fournir de telles précisions a dû être conséquent. Ses connaissances concernant les deux guerres sont considérables.

J’ai beaucoup aimé le portrait d’Ashour qui m’a rappelé mes vacances en Andalousie.

J’ai adoré le clin d’œil à la série « M. & Mac », par le biais de l’apparition d’Alan Marshall.

L’épilogue m’a laissée sans voix, je ne m’y attendais pas du tout. Je vous invite à le découvrir ! N’hésitez pas à rédiger votre avis en commentaire.

À très bientôt sur Cannibalecteur,

Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *