Psychospace de Esther J. Hervy

Esther_J_Hervy_PsychoSpaceEster J. Hervy est une auteure parisienne. Elle a commencé à écrire des poèmes pendant son adolescence.

Subjuguée par la littérature fantastique, elle apporte aujourd’hui sa contribution à plusieurs fanzines ou webzines. De plus, elle pige régulièrement pour un site d’actualités.

Avant d’écrire, elle fut cavalière professionnelle et manager d’un groupe de rock.

Dans cet article, je vous présente « Psychospace », le troisième roman d’Ester J. Hervy.

 

Psychospace de Esther J. Hervy : un résumé de l’histoire

« Quand j’ai posé le premier pied chez Gargill & Co, je n’avais aucune attente, si ce n’est celle de regagner très vite un salaire pour payer mon loyer et mes factures. Faire de la saisie comptable n’était pas très excitant, mais qui avait encore l’audace de vouloir exercer un travail passionnant ? »

En 2023, les lois du travail ont malheureusement bien changé. Les salariés ne sont plus du tout protégés et il est très facile de se faire licencier. Le travail est devenu une denrée rare. Il n’est même plus envisageable de négocier son salaire. De ce fait, les employés acceptent des conditions de travail déplorables, les aides sociales étant quasi inexistantes. Baisses des salaires, augmentation des périodes d’essai, mise en place d’un fichier relatant la conduite des salariés sont le lot quotidien des travailleurs de cette époque.

C’est pour toutes ces raisons que Julie, licenciée depuis peu, accepte un poste en dessous de ses qualifications à un bas salaire au sein de Gargill & Co, numéro 2 dans le secteur des pesticides.

Julie arrivera-t-elle à accepter les mauvaises conditions de travail qui lui seront infligées ? Et comment faire pour se sortir de cette infernale spirale quand les lois ne sont plus favorables aux salariés ?

 

Psychospace de Esther J. Hervy : mon avis sur le livre

« Psychospace » est un roman d’anticipation qui traite de l’insécurité de l’emploi et de la malveillance au travail. Il s’agit d’un sujet peu commun pour un livre, cependant, c’est un excellent choix, car il concerne une grande partie de la population.

Le titre en lui-même annonce la couleur : le jeu de mots avec les mots « Psycho » et « Space » est très bien choisi. J’ai beaucoup aimé l’introduction. Dans celle-ci, Esther J. Hervy se confie à son lecteur. Cela crée un lien presque intime qui nous permet de nous plonger dans le vif du sujet.

L’intrigue est bien menée, les mots sont bien choisis rendant le texte et les émotions ressenties percutantes.

Il est difficile de ne pas se mettre à la place de Julie et de s’indigner par le tournant pris par la société dépeinte dans « Psychospace ».

En conclusion, il s’agit d’un très bon roman d’anticipation sur le thème de l’évolution des conditions de travail qui frise le thriller psychologique.

A très bientôt sur Cannibalecteur,

Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *