Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi

Virginie Grimaldi_Le parfum du bonheurVirginie Grimaldi a toujours aimé lire. Durant son enfance, elle a dévoré les ouvrages de la bibliothèque rose et de la bibliothèque verte.

Elle n’avait que 8 ans lorsqu’elle a écrit son premier roman sur l’un de ses cahiers de brouillon. Elle a toujours rêvé d’être écrivaine, mais elle pensait que cela n’était pas réaliste, jusqu’en 2009, année décisive où elle décida de créer un blog. Avant cela, ses histoires étaient lues par des proches uniquement. Grâce au web, elles avaient trouvé un public.

Puis, quelques concours plus tard additionnés aux conseils d’une amie chère ont fait que son premier roman a été publié en 2016.

Dans cet article, je vous présente le troisième roman de Virginie Grimaldi : « Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie ».

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi : un résumé de l’histoire

«- C’est quand on est à l’apogée du malheur que l’on apprécie le plus le bonheur.

  • Mais alors, ça veut dire qu’il faut rester malheureux ?
  • Pas du tout ! Ça signifie que, quelle que soit la situation, le positif est là pour ceux qui savent le voir. Une fois qu’on le sait, tout a plus de saveur.

Nous observons en silence les gouttes qui ruissellent sur la vitre. J’ai compris le message. Je ne dois plus avoir peur des orages. Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie. »

Après plus de 10 ans de mariage, Ben annonce à Pauline qu’il souhaite divorcer. Pauline retourne donc vivre chez ses parents avec son fils de 4 ans et sombre dans une dépression suivie d’un burn-out.

Complètement dans le déni, elle a du mal à accepter sa vie sans Ben et est persuadée qu’ils vont se remettre ensemble, qu’il suffit de rallumer la flamme. Elle va décider de lui écrire une lettre par jour. Chaque lettre contiendra un souvenir, et si à la fin de l’été Ben n’est pas revenu…elle se fait la promesse de l’oublier.

 

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi : mon avis sur le livre

Comment ne pas être totalement subjuguée par la plume de Virginie Grimaldi ? Les personnages de son troisième opus sont drôles et attachants. Les chapitres sont courts et percutants.

Le lecteur est littéralement happé par l’histoire et plonge immédiatement dans le vif du sujet. Il y a une chute dès le prologue : j’ai adoré !

Avec beaucoup d’émotions, nous comprenons petit à petit que le malheur de Pauline lié à son divorce n’est en fait que la partie immergée de l’iceberg… Les indices sont bien amenés et nous arrivons jusqu’à la chute entre rires et larmes, mais totalement touchés.

Grâce à Virginie Grimaldi, je me suis rendu compte que « Ce n’est pas parce que ça finit pas comme on le veut que ça finit mal ». Cette phrase va devenir l’un de mes nouveaux mantras. 😊

Je vais, bien entendu, m’empresser de commander ses deux premiers livres.

Pour en savoir plus sur Virginie Grimaldi, je vous invite à consulter son site.

A très bientôt sur Cannibalecteur,

Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *