En attendant des jours meilleurs de Bernard Gasté

Bernard Gasté_En attendant des jours meilleursDe manière générale, je ne connais pas les auteurs dont je chronique les livres. Cependant, comme dans toute règle il y a parfois des exceptions.

Je me souviens encore lorsque Bernard nous a raconté qu’il avait commencé à écrire un roman dans le train, il y a quelques années. L’écriture m’ayant toujours passionnée, j’étais en parfaite admiration devant lui. Je suis, d’ailleurs, toujours très impressionnée par les auteurs.

Un jour, il s’est décidé à reprendre la plume et c’est ainsi qu’il a finalisé « En attendant des jours meilleurs », son premier roman.

Dans cet article, je vous présenterai (en toute objectivité, bien sûr) ce roman de Bernard Gasté.

 

En attendant des jours meilleurs de Bernard Gasté : un résumé de l’histoire

« Ça devient dur de trouver un travail, surtout quand on ne savait rien faire, même si on accepte d’être payé quatre sous. Enfin, ce n’est pas que je ne savais rien faire, mais on ne peut pas dire que j’étais vraiment spécialisé. »

En attendant des jours meilleurs, c’est l’histoire de Pierrot un jeune homme vivant dans une cité au cours des années 70.

Malgré la précarité constante qui l’entoure, Pierrot peut compter sur sa bande de copains et surtout sur son fidèle ami Dédé. Le quotidien de cette joyeuse équipe c’est « Le refuge », la cave de l’appartement de Dédé aménagée en salon. Ils s’y retrouvent chaque soir et y passent une grande partie de la nuit en rêvant à des jours meilleurs.

La vie de Pierrot sera complétement chamboulée lorsqu’il fera la connaissance de Kathy, une jolie jeune fille appartenant à une classe sociale plus aisée. Pierrot essaiera de lui cacher sa situation misérable voulant l’éloigner le plus possible de la cité. Au risque de tout perdre, il s’écartera de Kathy et de ses amis n’arrivant plus à trouver sa place entre ces deux classes sociales.

 

En attendant des jours meilleurs de Bernard Gasté : mon avis sur le livre

J’ai tout de suite été charmée par le ton « banlieusard » de ce livre. De plus, l’histoire et la vie précaire de Pierrot m’ont tout de suite happée.

Ce roman est très bien rédigé, j’ai ressenti de la douceur dans la plume de Bernard Gasté. Le vocabulaire est choisi à la perfection, ce qui nous permet de ressentir les sentiments et émotions des personnages et ainsi créer une proximité entre eux et le lecteur.

En plus d’être un roman, ce livre est aussi une véritable étude sur les différences de statuts sociaux.

Bernard Gasté traite avec brio de plusieurs sujets de société : les différences sociales, le suicide, le chômage, les bagarres entre jeunes de cité…

Il nous permet aussi de découvrir la vie de cité des années 70 vu de l’intérieur. J’ai trouvé cela très intéressant.

Entre les lignes, j’ai cru reconnaître une description de la base de loisirs de Jablines en Seine et Marne. Je demanderai à Bernard si j’ai trouvé la bonne réponse. 😉

A très bientôt sur Cannibalecteur,

Céline

2 thoughts on “En attendant des jours meilleurs de Bernard Gasté

  1. Merci Céline pour ton commentaire, certes un peu trop élogieux, mais dont l’analyse est juste et précise. Même si ce roman n’est pas complètement autobiographique, les anecdotes qu’il contient proviennent toutes de faits réels. C’est une belle idée que tu as eue en créant ce site, qui de plus, est très réussi en terme de design. Encore bravo pour ton engagement.
    PS : comment as-tu fait pour découvrir qu’il s’agissait de la base de loisirs de Jablines ? C’était pourtant très différent à l’époque, et la description était assez succincte. Tu devrais mener des enquêtes… Au plaisir de te revoir.

    • Bernard,
      Merci d’avoir pris le temps de lire mon article et de parcourir mon blog.
      Je suis ravie d’avoir trouvé pour Jablines. 🙂
      Je ne peux pas trop te dire comment je l’ai reconnue dans tes descriptions, certainement une intuition.
      A très bientôt,

      Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *