Notre nom de Mathilde Denanot

mathilde-denanot-notre-nomMathilde Denanot a tout d’abord effectué des études en droit pénal avant de se tourner vers un master en communication et édition. Depuis, elle a toujours travaillé dans le domaine du journalisme. Elle a enchaîné plusieurs postes : rédactrice, lectrice, auteur, collaborateur pigiste, secrétaire de rédaction ou encore éditrice Free lance.

Mathilde Denanot a plusieurs publications à son actif. Tout d’abord, « Nous, les enfants de 1975 » et « Nous, les enfants nés en 1980 », deux livres générationnels sur les personnes nées en 1975 et 1980.

Elle a ensuite écrit « Paris Russe » un guide qui récence le parcours de Russes célèbres à Paris et « Premier danseur, simple sujet » un roman historique se déroulant au cœur du ballet de l’Ecole Impériale de Saint-Pétersbourg.

Dans cet article, je vous présenterai « Notre nom », le premier roman de Mathilde Denanot.

Notre nom de Mathilde Denanot : un résumé de l’histoire

« Née en 1846 dans une Russie gouvernée par un régime faisant des paysans – les moujiks » les valets des barines, Tania était comme on dit tombée du mauvais côté du mur. »

Nicolas Kaliaguine vit sous le joug de son père, noble respecté de la province de Nijni Novgorod,  depuis sa plus tendre enfance. Frappé quand il était enfant, puis humilié adulte, son père ne lui laisse aucune liberté quant à ses faits et gestes : il lui a choisit son épouse et gère d’une main de fer l’éducation de ses enfants.

Lorsque son père l’enverra en mission dans le but de faire prospérer le domaine, Nicolas en profitera pour s’échapper et abandonner cette servitude forcée. Arrivé à Saint-Pétersbourg, il retombera sous le charme de son premier amour et commencera à reprendre confiance en lui en intégrant le cercle restreint des comédiens.

Mathilde Denanot_Cannibalecteur

Notre nom
vu par Céline Cannibalecteur

Notre nom de Mathilde Denanot : mon avis sur le livre

Notre nom de Mathilde Denanot regroupe plusieurs types de romans que j’affectionne particulièrement : historique, d’amour, familial ou se déroulant à l’étranger.

Ce roman m’a donc conquise dès les premières lignes. J’ai beaucoup aimé découvrir les différents personnages du livre et comment ils évoluent, chacun à leur façon, autour du barine Alexandre Kaliaguine.

Mathilde Denanot a une plume remarquable et une bonne connaissance de la Russie. Le livre contient un vocabulaire riche de la Russie d’autrefois. Les coutumes de ce pays sont très bien décrites. Elle sait nous plonger dans l’ambiance paysanne et pauvre de cette Russie campagnarde et peu connue.

La Russie est incontestablement un sujet qui passionne son auteure si nous nous référons à sa bibliographie.

Après avoir fini ma lecture, je me suis rendue sur Internet afin de découvrir les villes principales citées dans le livre. J’ai pu découvrir à quoi ressemble aujourd’hui Ninji Novorod ou Smolenk et évaluer à quelle distance ces deux lieux se situe (point important dans l’histoire). Cela m’a permis de prolonger un peu plus l’ambiance de Notre Nom.

Merci à Mathilde Denanot pour cette fabuleuse découverte. Je n’ai pas vu le temps passer avec ce roman et j’ai failli rater ma station de métro plusieurs fois tellement la lecture était prenante.

A très bientôt sur Cannibalecteur,

Céline
Cannibalecteur
« Notre nom » de Mathilde Denanot vous tente ? 
Voici un lien pour vous le procurer rapidement : 

2 thoughts on “Notre nom de Mathilde Denanot

  1. Céline, merci beaucoup pour cette chronique détaillée et enthousiaste !
    A l’origine, Notre Nom devait être un roman ésotérique à destination de la jeunesse, d’où la présentation initiale du personnage de Tania. Au fil des pages, les personnages ont pris une autre direction et l’intrigue s’est transformée en même temps qu’eux… Littéralement, ce livre est donc un hors sujet!

    Mathilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *