Bon appétit Beaufond-la-Croix d’Olivier Darcourt

Olivier Darcourt_Bon appetit Beaufond-la-CroixOlivier Darcourt a commencé sa carrière d’écrivain en rédigeant des textes pour une troupe de théâtre. Après avoir écrit des sketchs et des pièces courtes, il se lance dans l’écriture d’« Un vrai baiser de théâtre », une comédie.

Il décidera ensuite de se tourner vers l’écriture de romans à tendance humoristique.

Dans cet article, je vous présenterai « Bon appétit Beaufond-la-Croix » d’Olivier Darcourt.

 

Bon appétit Beaufond-la-Croix d’Olivier Darcourt : un résumé de l’histoire

« Située précisément à mi-chemin entre deux métropoles très fréquentées, Annecy (la petite Venise de Haute Savoie) et Albertville (département de la Savoie, candidate potentielle pour les jeux olympiques de 1992), Beaufond-la-Croix est une bourgade chaleureuse, qui présente l’étonnante particularité d’être agencée en forme de L. »

Stéphane, policier municipal de la petite ville de Beaufond-la-Croix a toujours rêvé d’être gendarme. Cependant, il souffre de dyspraxie, une maladie neurologique qui entraîne une maladresse permanente des gestes et de la parole.

A cause de cette maladie, il est souvent mis à l’écart des affaires les plus intéressantes et passe la plus grande partie de ses journées à distribuer des contraventions aux habitants du village.

Lorsque plusieurs notables de Beaufond-la-Croix seront victimes d’un tueur en série, Stéphane essaiera de se mettre en avant afin de quitter sa place de pervenche.

Une fois de plus, il sera détourné de l’enquête principale. Son responsable lui demandera de reprendre le « cold case » Mathilde Balard, l’ancienne maire adjointe qui a disparu il y a plus de 22 ans, afin de le tenir éloigné.

Stéphane va prendre cette mission très au sérieux et reprendre l’enquête de zéro.

Et si la disparition de Mathilde Balard était liée aux nouveaux crimes ?

Cannibalecteur_Beaufond la croix

Bon appétit Beaufond-la-Croix
vu par Céline Cannibalecteur

Bon appétit Beaufond-la-Croix d’Olivier Darcourt : mon avis sur le livre

J’ai passé un agréable moment avec ce livre. Olivier Darcourt a imaginé des personnages uniques et loufoques à la fois et dotés d’un vocabulaire propre à chacun :

  • Stéphane, le dyspraxique qui utilise souvent un mot inadapté dans ses phrases,
  • Franck, qui souffre d’un manque de fonction de schématisation et qui utilise un langage soutenu truffé de métaphores,
  • Hicham, un jeune fumeur de joint à l’argot de banlieue pêchu.

L’histoire est rondement menée par les 3 compères. De plus, elle est bien ficelée et tient en haleine jusqu’à la fin.

J’ai beaucoup aimé la présentation de la ville, de ses commerces et habitants en début d’histoire. Cela permet de plonger de façon immédiate au cœur de l’intrigue.

A la fin du livre, nous découvrons ce que sont devenus les personnages. Cela donne une grande touche de réalisme.

Le réalisme est tellement présent dans ce livre, que je me suis retrouvée sur Internet à chercher des informations sur la ville de Beaufond-la-Croix…

Si vous n’êtes pas encore partis en vacances, Bon appétit Beaufond-la-Croix d’Olivier Darcourt pourrait être votre compagnon à la plage. 😉

 

A très bientôt sur Cannibalecteur,

Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *